lundi 9 janvier 2017

LA « CINQUIEME COLONNE » US

Pour les plus jeunes qui n’auraient jamais entendu cette expression,de « cinquième colonne » que seuls les « vieux » connaissent, je vous renvoie à une courte définition trouvée sur wikipédia. Mais rien ne vous empêche de creuser le sujet. Alors que dit cette définition ?

« L'expression cinquième colonne désigne les partisans cachés — au sein d'un État ou d'une organisation — d'un autre État ou d'une autre organisation hostile. »
Plus loin :
«Par extension, l'expression désigne en effet tout groupe de partisans infiltrés, généralement civils, prêts à œuvrer de l'intérieur pour favoriser la victoire des forces armées traditionnelles du même camp puis, plus généralement, tout groupement agissant dans l'ombre pour saper de l'intérieur une organisation ou un État. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cinqui%C3%A8me_colonne

Pourquoi je vous parle de cinquième colonne « US » ?  C’est tout simple. La terre entière a entendu les « hurlements » de rage des services de renseignements américains concernant de soi-disant piratages informatiques attaquant les partis politiques de ce pays, dans le but d’influencer ce pauvre peuple américain, bête, stupide, incapable de discernement, et livré sans défense à la propagande active de ce « monstre » de Poutine !
Alors je vais vous expliquer certaines petites choses que nos « chers » amis américains ont faites, dans notre dos, depuis des années, et qui sont infiniment plus graves qu’un simple piratage informatique.
Ils nous ont fabriqué une belle « cinquième colonne » faite de traîtres bien français, chargés d’être au service de LEURS intérêts. Ces traîtres, car ils répondent à la définition exacte de la « traîtrise », ont été formés aux Etats-Unis, dans une belle institution nommée :
« French american foundation ». Cette belle « fondation » existe toujours et de plus en plus active : elle affiche fièrement ses objectifs :

« Créé en 1981, le programme Young Leaders est le programme phare de la French-American Foundation et continue de jouer un rôle clé dans l’approfondissement de la coopération entre la France et les Etats-Unis. Il rassemble aujourd’hui 400 dirigeants issus du monde de l’entreprise, de la haute fonction publique, de l’armée, des médias et de la recherche.

Processus de sélection

Chaque année, vingt français et américains âgés de 30 à 40 ans et appelés à jouer un rôle important dans les relations franco-américaines, sont sélectionnés par un jury en France et aux Etats-Unis. Les candidats retenus participent à deux séminaires de cinq jours chacun, sur deux années consécutives – alternativement en France et aux États-Unis – afin d’échanger sur sujets d’intérêts communs aux deux pays et tisser des liens d’amitié durable. »
http://french-american.org/actions/young-leaders/

Alors imaginez un peu la fumisterie colossale de nos « amis » américains qui se plaignent de piratages informatiques alors que depuis des années, ils noyautent tous les pays européens en formant justement cette CINQUIÈME COLONNE chargée de promouvoir leurs intérêts.


Maintenant, je vais vous donner une petite liste des membres de cette cinquième colonne.
Vous allez voir ! C’est très instructif : (je n’ai mentionné que les plus célèbres)
1981    Alain Juppé
Francois Léotard
Alain Minc
1982    Alain Juppé
Francois Léotard
1983    Jean-Marie Colombani
Alain Minc
Christine Ockrent
Guy Sorman
Jacques Toubon
Jean-Noël Jeanneney
1984    Jean-Marie Colombani (journaliste)
Alain Minc
Guy Sorman
1994 Henri de Castries (président du Bilderberg)
Laurent Joffrin  (journaliste)
1995    Henri de Castries (président du Bilderberg)
1996    Anne Lauvergeon  (ancien PDG AREVA)
Pierre Moscovici   (Commission européenne)
FRANCOIS HOLLANDE (je l’ai mis en majuscule pour que vous ne le ratiez pas !)
1998    Henri de Castries (président du Bilderberg)
Bruno Le Roux  (bon « socialiste »)
Marisol Touraine (mais oui !)
1999 Jean-Noël Jeanneney
2000 Arnaud Montebourg (Mais si ! Mais si !)
Emmanuel Chain
2001 Nicolas Dupont-Aignan (Tiens ? Tiens ?)
2002 Valérie Pécresse
2005 Nathalie Kosciusko-Morizet
2006   Nathalie Kosciusko-Morizet
Najat Belkacem  (Mais si ! Mais si !)
Laurent Wauquiez
2007 Najat Belkacem  (Mais si ! Mais si !)
2012 EMMANUEL MACRON (là aussi, il ne faut pas que vous le ratiez !)
Fleur Pellerin

Sources : https://frenchamerican.org/youngleadersclasses