dimanche 11 septembre 2016

ROBERT BOULIN ou la victoire des « complotistes » !

Comme beaucoup de français, nous n’avons JAMAIS cru au suicide ! J’avais acheté le livre du fils Bertrand Boulin en 1980 ! Tout puait déjà le mensonge et la machination. Mais comme tout le petit « Landernau » politico-médiatique se serrait déjà les coudes, il était hors de question d’émettre le moindre doute….sinon ? Vous connaissez la suite. Mais les « suicidés assassinés » finissent toujours par revenir pour pourrir la vie de leurs assassins.
L’acharnement naturel et légitime des familles des victimes est là pour empêcher de « suicider » en paix.
Mais Robert Boulin n’est pas le seul « suicidé » à attendre dans la liste macabre de cette république finissante de spadassins et de crapules.
Il y a aussi ce cher Bérégovoy « suicidé » très rapidement par une bande de copains impatients. N’oublions pas aussi le confident-nurse de Mitterrand, François de Grossouvre qu’on a eu le très mauvais goût de « suicider » au palais de l’Elysée même ! Et pour terminer ce bal macabre des morts « providentielles » il y a eu le « camion-bourreau » de notre saltimbanque national, Coluche, qui ramenait un peu trop sa grande gueule.
Ah ces affreux « complotistes » ! Une engeance du diable ! Pourquoi ces imbéciles ne se contentent-ils pas des mensonges bienfaisants, rassurants et officiels distillés, par une presse « honnête » au service de dirigeants politiques au-dessus de tout soupçon ?
C’est bien simple, ces gens-là, ces mauvais citoyens, on devrait les mettre tout de suite en prison ! Quoi le KGB ? Quoi la gestapo ? Quelle mauvaise foi !



Article du MONDE
Enregistrer un commentaire