mercredi 26 février 2014

Une vieille imposture: La démocratie


Dieu m’est témoin, que durant ma déjà longue vie, j’en ai subi des mensonges ! J’en ai avalé des couleuvres politiques ! J’en ai cru des vérités qui n’en étaient pas ! J’en ai supporté des idéologies « miraculeuses » et « salvatrices » Je pensais avoir fait le tour ? Mais non ! Ce qu’il y a de merveilleux dans l’existence, pour quelqu’un qui se passionne pour la chose publique ou pour  la politique, c’est qu’il ne se passe pas une journée qui n’apporte pas son lot de révélations stupéfiantes. J’avais déjà de vagues soupçons. D’affreux doutes m’assaillaient parfois. J’avais même frôlé la vérité lors du visionnage d’une interview d’un producteur américain du nom d’Aaron Russo. Cet homme devait mourir d’un cancer peu de temps après. Il déclarait ceci :
  L’Amérique n'est pas une démocratie, mais demandez à des personnes intelligentes quel gouvernement l'Amérique est sensée être, ils diront une démocratie parce qu'ils sont endoctrinés, c'est ce qu'on leur a fait croire ! Ils croient que nous sommes en Irak pour promouvoir la démocratie. La démocratie, nous dit Georges Bush, c'est la liberté. Non ! La démocratie = Nouvel  Ordre Mondial. Démocratie= esclavage. La démocratie n'est pas le synonyme de liberté, mais le contraire de la liberté. C'est le pire gouvernement que nous puissions avoir, car la majorité dirige, et le gouvernement peut vous imposer ce qu'il veut par la voix de sa majorité. Je me fiche de ce que veut la majorité. Je choisi ma vie et si je ne commets pas d'actes de violence, de vol ou de fraudes envers quiconque, je peux vivre comme je veux. Et j'ai le droit de faire des erreurs, parce qu'on en tire des leçons et on s'épanouit. Nous sommes sur cette terre pour être les meilleurs individus possibles et réaliser le potentiel que Dieu nous donne.

Vous pouvez le constater, c’est déjà assez virulent ! Comment ? Les Etats-Unis ne seraient pas une démocratie ? Fichtre ! Pourtant, c’est un Américain, un homme qui fut riche, célèbre, courtisé, qui était le pur produit de cette Amérique tant adulée pour « sa » démocratie. Comment cet homme pouvait-il déclarer une chose aussi « scandaleuse » à l’approche d’une mort annoncée? Il avait déjà pressenti ce que je vais vous apprendre ; depuis des années, des décennies, des siècles même, nous sommes abusés par une caste de professionnels de la politique qui nous trompent honteusement en nous parlant de « démocratie » et surtout en se payant notre tête pour nous faire croire que nous avons le pouvoir, nous le peuple, alors qu’il est toujours entre les mains d’une caste de riches et de professionnels du pouvoir.
Heureusement un homme seul, comme souvent, vint mettre les pieds dans le plat en nous révélant la supercherie. Il s’appelle Etienne Chouard. C’est un professeur d’économie et de droit. Et ce qu’il va nous apprendre est absolument renversant. Déjà, en remettant au goût du jour, ce vieux slogan « soixante-huitard » : « élection, piège à cons » ! Pendant des années, il a scandalisé nombre de citoyens honnêtes et votants consciencieux, à qui on a répété, qu’au contraire, le pouvoir était dans les urnes ! Ah les gueux ! C’était nos chevelus qui avaient raison ! Et Etienne Chouard va vous le démontrer sans l’ombre d’une possibilité de le contredire. Mais je n’ai pas son talent pédagogique pour exposer ici ses idées et sa démonstration. Je vais me contenter de vous donner le lien sur son site web. De toutes les manières, en faisant une recherche sur son nom, vous allez le découvrir facilement.
Ce que propose Chouard est AUTHENTIQUEMENT RÉVOLUTIONNAIRE ! Car cet adjectif a trop longtemps été galvaudé. Mais pour une fois, avec Etienne Chouard, il a sa pleine signification. 

Voici son "message":





mardi 25 février 2014

PHEME…ta gueule !

Pardon pour ce titre un tantinet vulgaire !  Mais la vraie vulgarité vient du « Léviathan » éternellement jaloux de son pouvoir sur les masses incultes ; c'est-à-dire, pour ne pas les nommer : nos dirigeants politiques.
Comme nous avions depuis quelques décennies un outil extraordinaire entre les mains, (Internet) et que celui-ci permettait au citoyen lambda de s’informer par ses propres moyens, en fonction de ses goûts, de sa curiosité, et de ses opinions, il fallait bien que ce scandale cessa un jour. Ne serait-ce que pour son propre bien ! C’est vrai ! Il y a tellement de choses qu’il ne doit pas savoir car il ne les comprendrait pas. Seule une élite distinguée et habilitée a droit aux « secrets » de certaines connaissances que le « vulgaire » ne peut appréhender sans danger pour lui-même et pour les autres. Plusieurs tentatives furent donc entreprises, sournoisement, dans la plus grande discrétion, pour limiter ce pouvoir trop généreux donné aux masses incultes et sans conscience politique.  Mais rien n’y fit. Ces mêmes internautes, insolents, et batailleurs, dévoilaient les ruses et les projets suspects ! INDECT en fit les frais ! C’est alors que survint le projet PHEME !
C’était tellement énorme, que sur le coup, j’ai cru à un « hoax » comme disent les snobinards anglophones actuels. Mais pas du tout ! Alors tenez-vous bien ; ce projet a pour but de détecter les « fausses rumeurs » et les « mensonges » qui circulent sur l’ensemble de la toile mondiale ! Vaste programme, se serait esclaffé un De Gaulle !
Vous ne rêvez pas ! Je n’écris pas que des conneries, et je vous le prouve :



Le parisien du 19/02/2014

Selon la directrice de l'étude, Kalina Bontcheva, l'objectif est de vérifier en temps réel les informations pour permettre aux gouvernements, services de secours, médias et entreprises de répondre plus efficacement à des rumeurs infondées: «Aujourd'hui, on n'a pas le temps de faire la part entre les mensonges et la vérité (...) et il est difficile d'étouffer un mensonge afin de calmer une situation». Pour une marque par exemple, la moindre rumeur dégradant son image peut être fatale en quelques heures.

Le projet doit identifier quatre types d'informations peu fiables: les spéculations, la controverse, la fausse information et la désinformation. Les chercheurs comptent utiliser trois facteurs pour établir la véracité des données: l'information en tant que telle, un système de vérification via des sources fiables et la diffusion de l'information. Le résultat de cette recherche pourra apparaître sur l'écran de l'utilisateur.

«Nous pouvons déjà traiter un énorme volume d'informations sur les réseaux sociaux, la vitesse à laquelle elles apparaissent et leurs formes - tweet, vidéo, photo, blog,...», selon Kalina Bontcheva. «Mais il n'est pas possible actuellement de les analyser automatiquement, en temps réel, pour voir si l'information est réelle ou fausse et c'est ce que nous voulons parvenir à faire.»

Là où l’on se marre moins c’est de savoir sur quels critères vont être vérifiées les informations ?
Un exemple concret : Le 11 septembre 2001 ! C’est un bel exemple, non ?
Si l’on écrit que se sont les Américains et non pas Ben Laden qui ont commis ces attentats ? Que va-t-il se passer ? On va nous envoyer la police pour diffusion de « fausses rumeurs » ?
Et si l’on écrit que Bush est un criminel de guerre qui mériterait d’être jugé comme tel ?
Est-ce une information « fiable » ou sera-t-elle impitoyablement censurée ?
Ah ! Mais on a assisté déjà à un phénomène intéressant lors du cinquantième anniversaire de l’assassinat de Kennedy ! Ça y est ! Ce n’est plus un « complot » ! C’est un simple quidam, Oswald, qui a tué le président ! Donc si on lit le contraire sur un site, un gros message « rouge clignotant » nous avertira que c’est un gros mensonge ! Quel progrès magnifique ! N’est-ce pas ? Même plus besoin de réfléchir, de compulser des ouvrages différents, des opinions diverses ! Il suffira juste d’énoncer un fait et …..poum ! On saura si c’est faux ou si c’est vrai ! Quelle merveille ! J’imagine la Curie romaine, du temps de Galilée, rassemblée autour d’un écran plat (si ! si ! on peut tout imaginer) et le légat du pape poser la question qui fâche : « est-ce que la terre tourne sur elle-même ? » La réponse fuserait, immédiate : « non » !
Alors que l’on pende ce mécréant de Galilée ! Oui ! Parce que toutes les sommités scientifiques auraient informé le projet « Pheme » de l’époque de l’impossibilité du phénomène ! Quelle belle société que la nôtre ! Vous ne trouvez pas ?

Et pour l’instruction des foules : http://www.pheme.eu/



lundi 24 février 2014

Après la Conquête de l’Ouest, c’est la conquête de l’Est


Les Américains sont toujours à la recherche d’une conquête à faire ! C’est dans leurs gènes !
C’est plus fort qu’eux ! Ils ne savent pas s’arrêter !
Ce qui se passe en Ukraine est bien un coup d’Etat fomenté par des nostalgiques des chevauchées dans les plaines du Far-west ! Si ! Si !
Un documentaire de Canal+ datant de 2005 en amène une preuve éclatante.
Et la date est importante! Vous allez comprendre pourquoi! Cela nous donne 9 ans de recul pour comprendre à quel point ce reportage fut "visionnaire"!
Il s'intitulait:
Les ÉtatsUnis a La Conquête de L'Est
Un petit chef-d’œuvre à conserver de toute urgence par devers soi, avant qu'il ne disparaisse dans les oubliettes!
Vous pensez bien que je l'ai sauvegardé!
Vous y verrez comment les USA ont mis au pouvoir des marionnettes à eux dans les ex-républiques de l'Union soviétique!
Tout y est! Les réseaux d'influence, les "résistants" que l'on forme à la guérilla et au renversement des gouvernements! Le travail des fameuses "ONG" américaines, etc...!
Vous entendrez cette déclaration fabuleuse de cynisme de la part d'un sénateur américain:
"Avant on employait la CIA (sic) mais maintenant, nous préférons agir au grand jour! " Tu parles Max!
Vous verrez même la « bible » du parfait petit « révolutionnaire US » écrite par un universitaire qui donne toutes les combines et actions nécessaire au renversement des « dictatures » !
Et le "point d'orgue" auquel vous pouvez être attentif c'est la prise du pouvoir par Mikheil Saakachvili
En Géorgie!
QUE DU "BONHEUR"! Un modèle de .....démocratie! Surtout quand on sait ce qu'est devenu ce personnage très ....démocratique!
Hallucinant ! Vous comprenez maintenant, ce qui se passe ? La Pieuvre de l’empire américain veut déployer ses tentacules sur l’Ukraine, pour que celle-ci tombe dans le giron de l’Europe dans un premier temps ; Il s’agit d’isoler totalement la Russie ! Après, on fomentera une « révolution » dans ce grand pays, et l’Empire mondial tant désiré par certains cerveaux malades outre-Atlantique pourra devenir réalité ! Enfin, c’est ce qu’ils croient !
Mais ces pauvres Américains ne connaissent pas le proverbe :
« Qui trop embrasse, mal étreint ! » ou encore :
 « Les empires meurent de ne pas connaître leur limite ».
Espérons que les peuples européens se réveillent à temps, et fassent comprendre à ces gens-là où sont leur….limite !


samedi 22 février 2014

Le retour de la guerre froide

Pour l'éducation des citoyens français! Pour qu'ils comprennent bien ce qui se passe réellement en Ukraine et sur notre continent. Une bande de corsaires, de mafieux venus d'outre Altantique veulent se servir de notre continent comme "terrain de jeux" pour leur industrie d'armement! Et ils veulent, ils désirent de toute la puissance de leur propagande, nous refaire le coup de la "guerre froide" cela à commencé dès la chute de l'URSS! Et qui nous le démontre le mieux? Un cinéaste américain; OLIVER STONE! On ne pourra pas m'accuser de paranoïa sur ce coup-là! Sachons ne pas tomber dans ce piège mortel et imbécile tramé par ces irresponsables belliqueux! Les USA ont déjà installé des batteries de missiles aux portes de la Russie! Vous imaginez si les Russes avaient installé les leurs au MEXIQUE? Ou même revenir les mettre à Cuba comme en 1962? Et Poutine doit l'accepter?
Et je vous avez déjà mis la vidéo d'une interview où Poutine éclatait de rire quand un journaliste occidental stupide (pléonasme) a osé lui dire que ces missiles n'étaient pas dirigés contre son pays!





Une autre histoire de l'Amérique par Oliver Stone

mercredi 19 février 2014

La grosse « ficelle » ukrainienne



Voici ce que je lis sur le blog : Comite pour uneNouvelle Resistance- CNR

« L'Ukraine est un terrain de jeu pour l'Union européenne et les USA face à la Russie » : entretien avec le député communiste Alexander Golub
 
Je ne suis pas  communiste! Même pas de gauche!  Cela ne m’empêche pas d'être parfaitement d'accord avec ce député, car le bon sens et la vérité sont les choses les mieux partagés du monde, par ceux qui ont un minimum de culture politique, pour paraphraser notre bon vieux  Descartes. L’enfumage ukrainien est vraiment un cas d'école de la propagande à la "papa". Les gens de la CIA vieillissent. Leurs coups tordus deviennent de plus en plus visibles.  Il va falloir renouveler les cadres, à Lengley, les gars! Tous les  peuples d'Europe sont "vent debout" contre cette pétaudière inhumaine, antidémocratique, et oligarchique, et il se trouverait des inconscients, chez les Ukrainiens, pour vouloir y adhérer? Ces gens-là sont-ils restés au temps des postes à galène, sans  téléviseurs, sans internet, sans journaux? C'est vraiment à se le demander!
Il y a une autre chose à prendre en compte et qui me vient soudain à l’esprit.
Les élections européennes !
Eh oui ! Nos « gardes-chiourme » de Bruxelles et leurs patrons US sont très inquiets de la déculottée électorale qui se profile à l’horizon pour eux, et leurs sbires « européistes » !
Alors suivez bien le résonnement tortueux de ces gens-là ; on crée un conflit artificiel dans un pays de la zone européenne, mais non encore dans cette union. On valorise à grands coups de reportages sanglants les « martyrs » des courageux citoyens qui, eux, se battent, et même meurent pour cette « cause » noble et sacrée : l’Europe de Maastricht. Car vous savez que toute cause « noble » doit avoir ses « martyrs » ! C’est obligatoire et incontournable.
Vous allez voir que, progressivement, les « vilains  affreux » qui sont contre l’UE vont être accusés d’être des « monstres » qui piétinent d’une manière cynique, indécente, stupide, le sang, le « sacrifice » de ces martyrs !
Et voilà ! Faut-y vous l’envelopper ou c’est pour consommer sur place ?  Et pour parodier Don Bazile dans « Le Barbier de Séville » :
La « culpabilisation »  Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez !
Le piège est grossier, mais va-t-il fonctionner ? Je sais qu’un grand « intellectuel » nazi, Goebbels, pour ne pas le nommer a dit : « plus c’est gros, mieux ça passe ! »
J’espère de tout mon cœur que des millions de citoyens européens vont faire mentir tous ces ENFOIRÉS ! 


PS. Je ne saurais trop recommander pour ceux qui auraient la tentation de me prendre pour un « dangereux paranoïaque » de revisionner le très instructif et passionnant film de Barry Levinson de 1997 : 
 « Des hommes d’influence » ou « Wag the dog ». Ils comprendront que, décidément la fiction est à la remorque de la réalité.




mercredi 12 février 2014

Le vassal Hollande en visite chez son suzerain Obama



Le cynisme effrayant de ces deux guignols n'a plus de limite!
Ils ne sont que des pantins dociles entre les mains de leurs vrais maîtres: les industriels et la finance!
Maintenant, nous en avons la certitude douloureuse!
Obama n'est que le prisonnier des banquiers et des industriels qui lui ont payé sa nomination par une montagne de dollars!
NOUS LE SAVONS TOUS! Toute personne, simplement avisée et instruite de la politique américaine, ne l'ignore plus!
Quant à notre faux "socialiste" nous savons tous aussi, qu'il a été formé aux USA!
Cette visite pantalonnade n'est qu'une allégeance d'un vizir à son "calife" ou d'un vassal à son suzerain!
Exactement comme son prédécesseur Sarkozy! Ils sont du même bois dont on fait les soumis, pour ne pas écrire "traîtres à leur patrie"!
Ils ont bradé la souveraineté de notre pays! C'est un crime dont aucun peuple ne peut absoudre les dirigeants félons qui le commettent!
Nous devons tous en avoir conscience! La France est une RÉPUBLIQUE UNE ET INDIVISIBLE dont aucun de ses dirigeants n'a le droit de souiller la dignité, de piétiner la liberté, de vendre la souveraineté à une puissance étrangère!
Pourtant c'est exactement ce que fait Hollande en ce moment, en s'agenouillant devant un état qui nous a humiliés en espionnant ses citoyens et sa classe politique!
Même les Brésiliens ont eu plus de dignité et de courage devant cette "indélicatesse" contre des pays alliés et en principe, amis!
Les Américains, cyniquement, comme tout état prédateur et puissant, ne cherchent que leurs intérêts et la domination des autres nations! Ambition aussi vieille que le monde, et que "le naïf" Hollande fait semblant d'avoir oublié!
Écoutez les paroles prophétiques d’un Jean Gabin dans "le président" :

« Si cette assemblée avait conscience de son rôle, (l’assemblée nationale) elle repousserait cette Europe des maîtres de forges et des compagnies pétrolières» !


Mais nous y sommes ! Ce que Gabin appelait « maîtres de forges » se sont nos multinationales bancaires d’aujourd’hui!
« Cette Europe qui a l’étrange particularité de vouloir se situer au-delà des mers, c'est-à-dire partout, SAUF EN EUROPE ! »
Et il poursuit avec une cruauté sans pareille :
« Vous allez faire avec les amis de Monsieur Chalamont, L’EUROPE DE LA FORTUNE CONTRE CELLE DU TRAVAIL, L’Europe de l’industrie lourde, contre celle de la paix, et bien cette Europe là, vous la ferez sans moi, je vous la laisse ! » 
Nous devrions, NOUS AUSSI, la laisser, l'abandonner!
Ce que le « président Gabin » ignorait encore c’est que cette Europe est un pur produit fabriqué par nos « chers » amis d’outre-Atlantique !
Que tout citoyen français, aimant son pays, comme surent l'aimer les millions de nos soldats, morts durant la guerre de 14-18, se révoltent contre les futures forfaitures que vont tenter de nous infliger une classe politique dévoyée et déjà vendue à ces marchands de soupe!
Ces millions de nos compatriotes morts pour la France et que des tartuffes aux couronnes de fleurs, en cette année du centenaire, veulent tuer une deuxième fois en nous vendant à l’oligarchie internationale, sachons leur faire comprendre que nous refusons d’être les complices passifs de leurs forfaits et que nous désirons rester FRANÇAIS envers et contre tout et tous!