lundi 19 décembre 2011

ALERTE MAXIMALE : Le fascisme est de retour en occident.


Pendant que vous préparez vos fêtes de fin d’année. Pendant que votre esprit est accaparé par vos soucis d’argent, de travail, d’avenir pour vos enfants, des apprentis TYRANS viennent de voter une loi scélérate aux Etats-Unis !
Cette loi scélérate est la programmation de l’assassinat de nos démocraties par des irresponsables aux mains de qui ? Voilà la vraie question posée aux citoyens « encore » libres des nations occidentales.
Vous ne me croyez pas ? Alors visionnez ce petit film :
Certains vont crier à la « paranoïa », comme d’habitude ! Faux ! C’est une triste et douloureuse REALITE.
Par le vote de cette loi, les Etats-Unis se sont exclus de la famille des démocraties en violant sciemment, consciemment la charte universelle des droits de l’homme et précisément  les articles 9, 10, 11, 12 :

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. 
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.



Je HURLE ma colère et ma révolte à la face du monde, à face de celle de mes concitoyens endormis, englués dans le confort d’une propagande mortelle qui nous ferait croire que le danger viendrait de l’extrême droite, ou de l'Islam alors que  le visage hideux du FASCISME vient de faire son apparition tout à fait
« légalement » au parlement américain !
Pour les incrédules indécrottables (s’il en existe encore) voici quelques infos pour les « réveiller » :

Un projet de loi américain réduit les Etats Unis à un vaste champ de bataille

Ce lundi ou mardi, le Sénat américain va passer au vote un projet de loi qui permettra à l’armée américaine d’emprisonner pour une durée indéterminée tout citoyen du monde, où qu’il se trouve, même à son propre domicile, sans passer par une inculpation et sans qu’un procès ait nécessairement eu lieu.
Ce n'est plus un "projet" de loi! CETTE LOI A ÉTÉ VOTÉE! 


Secret Bill To Be Voted On Today Would Allow The Military To Sweep Up US Citizens At Home Or Abroad

Either Monday or Tuesday the Senate will vote on a bill that allows the US military to imprison civilians with no formal charges and hold them with no trial.
The ACLU reports even US citizens wouldn't be immune as the legislation aims to declare national territory part of the "battlefield" in the War on Terror.


Certains slogans éculés des communistes, entendus dans mon enfance, résonnent encore à mes oreilles :
 « LE FASCISME NE PASSERA PAS » !
J’ai bien peur qu’il soit déjà trop tard pour les Etats-Unis !


mercredi 30 novembre 2011

Lysistrata à l’amende


Dans cette société déboussolée, qui a perdu ses repères moraux les plus sûrs, qui ne sait plus ou elle en est, mais qui court encore sur ses pattes comme une gallinacée à qui on a coupé la tête, la justice est à son image : décervelée ! Vous en voulez une preuve ?
Je ne sais pas si certains d’entre vous ont entendu ce jugement effarant prononcé, en France, contre un homme qui n’aurait pas assez « honoré » son épouse ! Je n’invente rien, la preuve :

Condamné pour ne pas avoir suffisamment "honoré" sa femme. Un homme va devoir verser 10 000 euros de dommages et intérêts à son épouse "pour absence de  relations sexuelles pendant plusieurs années".

Ainsi en a décidé la cour d'appel d'Aix-en-Provence qui estime que "les attentes de l’épouse étaient légitimes dans la mesure où les rapports sexuels entre époux sont notamment l’expression de l’affection qu’ils se portent mutuellement, tandis qu’ils s’inscrivent dans la continuité des devoirs découlant du mariage". 


Comment en est-on arrivé à une imbécillité pareille ? Mystère ! Mais il se pose un grave problème en vertu de la « sainte parité » ! Vous ne devinez pas lequel ? Mais si, bien sûr !
Combien d’hommes vont être en droit de réclamer la même chose pour refus de ces dames à la migraine tenace, de ne pas satisfaire les besoins « légitimes » et maintenant « légaux » de leurs époux ?  En d’autres termes mieux choisis combien de « Lysistrata aux petits pieds » vont se retrouver devant un tribunal pour avoir jouer les bêcheuses emmerdantes et les frigides compulsives pendant des décennies et avoir ainsi  infliger  un « martyr » conjugal jamais sanctionné par la loi à leur pauvre maris ?  
C’est un comble et une injustice flagrante que ce soit un homme qui soit ainsi le premier condamné alors que nous savons bien que, statistiquement parlant, ce sont plutôt ces dames qui seraient « hors la loi » dans ce domaine ! C’est vous dire si nous sommes dans une époque qui marche sur la tête. Je me souviens du film « Garde à vue » où un Michel Serrault génial jouait un notaire soupçonné de pédophilie criminelle parce que sa belle femme, jouée par Romy Schneider, lui refusait sa chambre depuis son voyage de noces ! Dans le film, elle finissait par se suicider, s’infligeant ainsi un châtiment bien mérité !
Alors messieurs, si vous avez affaire à une épouse « récalcitrante » de la gaudriole conjugale, vous savez ce qui vous reste à faire ! Portez plainte devant la justice ! La loi est désormais avec vous !
Ah mais ! 

lundi 7 novembre 2011

A la gloire du journalisme français


Qui douterait encore que nous avons les meilleurs journalistes du monde ? Des pisse-froids, des grincheux, des atrabilaires, sûrement ! Mais le simple auditeur que je suis, et qui les écoute tous les matins « religieusement » sur une radio « pestiférique » ‘comme le proclamait notre bon Coluche) est absolument persuadé de leur talent et de leur grand professionnalisme.
La preuve ?
Pas plus tard que ce matin, j’entends la litanie habituelle de tous les drames de la terre, la liste de toutes les souffrances, de toutes les calamités qui tombent sur ce pauvre monde. La Grèce est au bord de la guerre civile, les Italiens pensent à faire un sort funeste à leur Premier ministre, le nôtre nous annonce « l’huile de foie de morue » que nous allons devoir avaler pour assainir notre économie, une gamine de huit ans est sauvagement tuée par un monstre inhumain etc..ect.. Vous voyez ? Que du « lourd » et du « sombre »
Mais c’est sans compter sur le talent, que dis-je ? le génie de nos professionnels du micro et des « niouzes ». Pour nous laver l’esprit de toutes ces « horreurs » ils nous sortent ZE sujet qui réconforte les âmes et enrichit les esprits :
«De la tétine ou du pouce quel est le meilleur pour le bébé » ?
Si après cela vous n’êtes pas convaincu de leur immense «savoir-faire » c’est que vous êtes d’une indécrottable mauvaise foi. Et je dirais même plus ; vous ne méritez pas tous les efforts qu’ils font chaque jour, pour vous informer.
Très modestement, s’ils manquent d’imagination, je peux leur fournir quelques sujets, moi aussi :
« De la tartine beurrée ou de la biscotte à la confiture, quel est le meilleur pour la santé » ?
« De la charentaise ou de la babouche quelle est la meilleure chaussure pour nos pieds » ?

Encore un grand merci à tous ces chefs de rédaction qui préparent leurs journaux avec un soin extrême ! 

dimanche 30 octobre 2011

samedi 29 octobre 2011

Vidéo du 11 Septembre : Témoignage sur la TV italienne de Bob McIlvaine qui perdit son fils le 11 Septembre

Pour tous ceux qui doutent encore, qui n'ont toujours pas compris que le 11 septembre 2001 fut un crime D'ETAT commis par
des félons au sein de l'administration américaine.




Vidéo du 11 Septembre : Témoignage sur la TV italienne de Bob McIlvaine qui perdit son fils le 11 Septembre

samedi 15 octobre 2011

La charte des indignés du monde


Inspirée du monologue magnifique et prodigieux d'humanité prononcé par Charlie Chaplin dans le "Dictateur", je me suis permis de le retranscrire et de le remettre au goût du jour,  car il est d'une éternelle réalité! 

 Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible. Juifs, Chrétiens, païens et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions. Les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur, à notre prochain, pas le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Dans ce monde, chacun a sa place, et la terre est bien assez riche. Elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre. Mais nous l’avons oublié. L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombré dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques, nous sommes inhumains à force d’intelligence. Nous ne sentons pas assez, et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité. Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités la vie n’est plus que violence et tout est perdu. Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres. Ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes. En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, et des millions  d’hommes de femmes et d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne les innocents.
Je dis à tous ceux qui m’entendent, ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’avidité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit  l’humanité. Mais la haine va disparaître. Les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris au peuple va retourner au peuple. Et tant que les hommes mourront la Liberté ne pourra pas périr.  Citoyens du monde! Ne vous donnez pas à ces BRUTES,  à une minorité qui vous méprisent, qui fait de vous des ESCLAVES, enrégimentent toute votre vie, et vous disent ce qu’il faut faire, ce qu’il faut penser, qui vous dirigent, qui vous manœuvrent, se servent de vous comme chair à canons, et qui vous traitent comme du bétail  ! Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, à ces hommes-machines, ces hommes avec une machine dans la tête, une machine à la place du cœur. VOUS N’ETES PAS DES MACHINES, VOUS N’ETES PAS DES ESCLAVES ! VOUS ÊTES DES HOMMES ! Des Hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur. Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est INHUMAIN, ce qui n’est pas fait d’amour !
Soldats ! Ne vous battez pas  pour l’esclavage, mais pour la LIBERTE !
Il est écrit dans l’Evangile selon saint Luc : « Le royaume de Dieu est dans l’être humain,, pas dans un seul  humain, ni  dans un groupe d’humains, mais dans tous les humains en vous! »
Vous le PEUPLE qui avez le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur, Vous le peuple, vous avez le pouvoir de rendre la vie belle et libre ! Le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure ! Alors, au nom même de la démocratie utilisons ce pouvoir ! Il faut tous nous unir pour nous battre pour un monde nouveau, décent et humain qui donnera à chacun de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse, et la sécurité à la vieillesse. Ces BRUTES vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir. ILS MENTAIENT !  Ils n’ont pas tenu leur merveilleuse promesse ! JAMAIS ils ne le feront. Les politiciens félons s’affranchissent en prenant le pouvoir, mais ils font un esclave du peuple. Alors il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.
Citoyens du monde ! Au nom de la démocratie, UNISSONS-NOUS TOUS ! 

jeudi 6 octobre 2011

Un « père Goriot » iranien


Hallucinant ! Renversant ! Scandaleux ! Même après une nuit de sommeil mon indignation n’est pas retombée. Figurez-vous que, comme des millions de téléspectateurs, j’ai vu à la télé, hier soir, le « Père Goriot » de Balzac interprété d’une manière émouvante et poignante par Charles Aznavour. Le téléfilm terminé, je « zappe » nonchalamment pour faire retomber les émotions, et me calmer l’âme. C’est alors que je tombe, par le plus grand des hasards, au milieu d’un reportage sur ARTE, dont je ne comprends pas tout de suite le sujet. Je vois un vieil homme, au visage rond, les yeux humides de tristesse derrière de grosses lunettes. J’apprends avec curiosité que cet homme est le Docteur Mahmoody, le père et le mari des « héroïnes » du livre et du film « Jamais sans ma fille » ! Et ce que j’apprends me glace le sang ! C'est-à-dire le long « chemin de croix » de ce « monstrueux » père qui aurait battu sa femme et sa fille comme le « fanatique » iranien qu’il est ! Des millions d’hommes et de femmes ont lu et vu cette histoire « poignante » à travers le monde. Nul doute ! La cause est entendue ! Ces « pauvres » femmes ont échappé à « l’horreur » de la vie iranienne. Moi-même, ayant lu le livre, j’en étais resté sur cette impression. Sauf que… ! Sauf que ! Ce n’est pas elle qui a écrit le livre, comme chacun s’en doute un peu, mais un certain William Hoffer déjà auteur du célèbre « Midnight express » ! Alors ? Comment un jeune docteur iranien, occidentalisé, cultivé, doux et pacifique, a-t-il pu se transformer en un « monstre fanatique » et intolérant pour revenir à la « barbarie bornée » de plusieurs siècle en arrière ? C’est un mystère que des millions de personnes, à travers le monde,  se sont certainement aussi demandé ! Ben ! C’est très simple ! D’une simplicité « biblique » ! Tout simplement parce que c’était FAUX ! Le Docteur Mahmoody n’a jamais changé, LUI ! Par contre, sa « charmante » et « victime » d’épouse s’est ENORMEMENT enrichie grâce à un FAUX récit. Mais là où le scandale devient proprement sordide et ignoble, c’est lorsque l’on append les conditions du divorce ! A « l’Américaine » bien sûr ! C'est-à-dire que ce « père indigne » n’a su qu’il était « divorcé » que six mois après le jugement ! Olé ! Et par une simple lettre ordinaire où il était mentionné : « adresse inconnue » mais qui a très bien su le trouver ! Petit complément insignifiant ; tous ces biens, y compris la « belle baraque » de quelques milliers de dollars sont revenus à « Madame » ! Même ses cahiers d’étudiants et ses affaires personnelles ! On a interrogé un américain, collègue de Mahmoody à l’hôpital, et c’est là que le récit prend un tour politique et « sociologique » passionnant. Ce collègue a reconnu que son ami était un brave homme mais que le « contexte politique » de l’époque lui était très défavorable ! Tu parles ! Nous étions en plein dans la prise d’otages de l’Ambassade américaine à Téhéran ! Et là, il a eu cette réflexion qui vaut son pesant de caramel : Il a dit que les Américains en général avaient besoin « de haïr » un ennemi ! Que pour eux, les choses étaient « blanches ou noires » ! Pas de nuances ! Les Iraniens étaient les méchants, donc tous les Iraniens étaient des méchants ! Sans exception ! Si cette démonstration ne suffisait pas, il fallait entendre le juge qui avait prononcé le jugement de divorce. Quand il parlait de la loi, son discours semblait juste et de bon sens. Mais « en civil », il fallait l’entendre parler de
 « patriotisme » où il aurait « bousiller » tous ces « méchants » fanatiques islamistes. Sans se rendre compte une seconde, que son fanatisme à lui, était tout aussi effrayant ! Et l’on comprend mieux maintenant, l’imposture de : « Jamais sans ma fille » ! Mais qu’un père puisse être pris pour un « monstre » par la terre entière, et qu’il soit à jamais privé de sa fille, ça, c’est tout à fait « normal » ! Par une expérience privée personnelle, je sais à quel point certaines « mères » peuvent être des montagnes de monstruosités, et de manipulation. Je le sais cruellement dans ma chair, et dans mon âme ! Je connais maintenant le degré de fourberie et de mensonge dont les hommes (et surtout les femmes) sont capables par avidité, cupidité, fanatisme idéologique ou religieux ! C’est vraiment, et proprement, à désespérer parfois, de la race humaine ! Et il n’y a bien que Dieu pour protéger les innocents et ceux qui souffrent ! Comme un certain père Goriot-Mahmoody !

jeudi 15 septembre 2011

Les "impatiences" de Monsieur Laurent Joffrin

Ah! "Monsieur" Joffrin en a marre de ces "imbécilités"? Et bien il faudra qu'il s'arme de PATIENCE car il n'a pas fini d'en entendre PARLER! Jusqu'à saturation, jusqu'au cauchemar.
Je lui ai écrit une "lettre ouverte" qui, bien évidemment, a été censurée!
Qu'importe! Je la re-balancerai par tous les moyens disponibles:
Les "ennemis de la démocratie" ce sont de pseudo-journalistes, comme lui, qui servent TOUS LES POUVOIRS.
Ils ne servent pas la vérité, ni la justice, ils servent leurs patrons de presse! Eux-mêmes asservis à de grands groupe financiers! Si "Monsieur" Joffrin ne me croit pas qu'il relise les "illusions perdues" de Balzac!
TOUT Y ÉTAIT DÉJÀ ECRIT par un grand génie de la littérature qui, Dieu merci, n'était pas "journaliste"!
Zola n'était pas journaliste, mais ÉCRIVAIN! S'il avait été "journaliste" Dreyfus n'aurait jamais été libéré!
Ce sont toujours de puissantes et courageuses personnalités qui sauvent le monde du MENSONGE et des CRIMES des tyrans................pas les journalistes, "Monsieur Joffrin"!
Que ceci pénètre bien votre cervelle et vous redonne un peu "d'humilité"!
Le 11 septembre 2001 a été le plus grand crime commis en temps de paix contre la démocratie par des félons américains qui n'étaient pas des musulmans, "Monsieur Joffrin"!
Je vous jure bien que cette "imbécillité" là vous allez l'entendre plus souvent que vous ne le désirez!

dimanche 11 septembre 2011

Lettre ouverte à Laurent Joffrin

Monsieur, vous avez eu l’obscénité grossière, l’insolence d’écrire que ceux qui cherchaient la vérité sur le 11 septembre 2001 étaient des « ennemis de la démocratie »
Cette calomnie imbécile, je désire la retourner contre vous. C’est VOUS et votre corporation de petits soldats de l’information soumis à vos maîtres qui sont en « toute beauté » des ennemis de la démocratie. Des centaines de milliers de citoyens anonymes ont fait, pendant cette décennie VOTRE METIER, à votre place ! Merci, de me donner, en cette journée anniversaire, l’occasion d’exprimer tout le mépris que j’ai pour votre corporation qui a abandonné lâchement sa mission qui est de défendre le PEUPLE contre les mensonges criminels de dirigeants félons, qui EUX sont réellement des « ennemis de la démocratie » !
Ces dirigeants félons ont organisé la plus grosse arnaque criminelle que l’on n’ait jamais faite contre la démocratie. Si vous aviez eu un atome de courage et de conscience professionnelle, en vous y consacrant ne serait-ce quelques heures, vous auriez appris COMME NOUS, toutes les incohérences, toutes les impossibilités matérielles et scientifiques de la version officielle.
Des familles de victimes, des centaines de professionnels, de techniciens, d’architectes OSENT eux, avoir le courage de redemander une véritable enquête policière et scientifique, chose qui n’a jamais été faite.
Mais il est tellement plus commode et plus confortable, par lâcheté, par veulerie bien partagée dans votre milieu, dans votre corporation, de ne RIEN VOIR, de ne RIEN COMPRENDRE !
Et vous avez l’audace de vous prétendre journaliste ?
J’ai HONTE pour vous ! J’ai honte pour mon pays, pour la civilisation occidentale dans son ensemble qui se laisse sombrer dans un fascisme mou qu’elle ne voit même pas venir !
Ah les « beaux » journalistes que vous faites !
Vous me traiter « d’ennemi de la démocratie » parce que j’ose, parce que j’ai le courage de comprendre que depuis dix ans « le roi est nu » et que l’on se moque outrageusement et cyniquement de moi, comme de millions de citoyens à travers le monde l’ont déjà compris?
Alors je ne sais pas de quelle « démocratie » vous parlez ! En tous les cas, ce ne sera jamais la mienne !
Vous avez l’ignoble culot de nous traiter de « négationnistes » pour tenter de nous amalgamer de manière sordide et calomniatrice à ceux qui nient la Shoah alors que vous savez parfaitement bien que ces deux évènements n’ont strictement rien à voir l’un envers l’autre.
En employant ce procédé révoltant vous dévoilez toute la perversité d’une propagande ignoble qui tente de nous faire taire. Et de tels moyens nauséabonds montrent à l’évidence à quel point nos « vrais » coupables craignent notre combat.
Et vous le « journaliste » vous vous y vautrez complaisamment.
Malgré vos simagrées, vos insultes grossières et surtout inutiles, vous n’empêcherez jamais la vérité de triompher. Plus vous retarderez sa révélation, plus elle fera de ravages !
Et les gens de votre sorte en seront les premières victimes, ce qui ne sera que justice.