samedi 17 avril 2010

Guantanamo, encore et toujours

Preuve supplémentaire de la duplicité et de l’hypocrisie d’Obama : La non fermeture de ce chancre judiciaire.
Et voici ce que je pêche sur le ouèbe :

Bush SAVAIT que la plupart des prisonniers étaient innocents !


Parmi les 742 prisonniers en 2002, "la plupart n’avaient pas été arrêtés par les forces américaines" mais vendus 5.000 dollars par tête aux Etats-Unis[3] selon l’ancien bras-droit[1] de Georges Bush.
Lawrence Wilkerson, l’ancien bras-droit[1] de l’ex-président américain Georges Bush, a affirmé dans une déclaration datée du 24 mars et publiée vendredi 9 avril dans le quotidien britannique The Times, que la majorité des détenus de Guantanamo étaient innocents. Selon lui, ils auraient été détenus pour des raisons politiques.
Parmi les 742 prisonniers que le camp de détention comptait en 2002, "la plupart n’avaient pas été arrêtés par les forces américaines" mais vendus 5.000 dollars par tête aux Etats-Unis, a affirmé le directeur de cabinet de l’ancien secrétaire d’Etat américain entre 2002 et 2005. Et de souligner "qu’aucun élément à charge n’accompagnait le prisonnier", et "qu’il n’y avait pas de moyen de savoir pour quelle raison il avait été arrêté au départ".
"Une confusion incroyable" entourait Guantanamo
La déclaration de Lawrence Wilkerson vise également plusieurs personnalités, comme l’ancien vice-président Dick Cheney et l’ex-secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld. D’après l’ancien bras droit de Georges Bush[1], ils savaient tous les deux que la majorité des personnes détenues en 2002 sur la base étaient innocentes mais qu’il était "impossible politiquement de les relâcher". Les deux hommes n’auraient pas voulu relâcher les "innocents" car cela aurait "révélé la confusion incroyable" qui entourait les conditions à Guantanamo, ajoute-t-il. Le maintien "d’innocents se morfondant à Guantanamo pendant des années était justifié par la guerre contre le terrorisme et le petit nombre de terroristes responsables des attentats du 11 septembre 2001", poursuit-il.

Autre personne mise en cause, l’ancien président américain Georges Bush. "J’ai parlé au secrétaire Powell des détenus de Guantanamo. J’ai appris qu’il était d’avis que ce n’était pas seulement le vice-président Dick Cheney et l’ex-secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, mais également le président Bush qui était impliqué dans tout le processus de décision concernant Guantanamo", a indiqué Lawrence Wilkerson dans sa déclaration.......





.....Ex chef de cabinet de Colin Powell,colonel Lawrence Wilkerson: George Bush savait que la plupart des détenus de Guantanamo étaient innocents et qu'il était "impossible politiquement de les relâcher !"

Par MayaLila
le 10/04/2010
Dans un témoignage écrit au cours d’un procès relatif à un prisonnier de Guantánamo et transmis au Times de Londres, du 24 mars et révélée par le quotidien britannique The Times vendredi, M. Wilkerson affirme que l'ancien président George W. Bush, l'ancien vice-président Dick Cheney et l'ex-secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld savaient que la majorité des personnes détenues en 2002 sur la base étaient innocentes mais qu'il était "impossible politiquement de les relâcher.


Sources

Obama, le clone de Bush?


Ah!On s'est bien fait rouler dans la farine par l'élection du premier président « métisse »!
Tout le monde y est allé de sa petite larme! C'est tout juste si on a pas pensé que Martin Luther-King avait pris le pouvoir! Deux ans après, la désillusion est grande!
Barak Obama marche parfaitement bien dans les godillots plein de sang de son prédécesseur!
Concernant cette ignoble fumisterie du 11 septembre 2001, il ne peut pas ignorer ce qu'en pense une partie de plus en plus grande de son opinion publique, et aussi étrangère!
On a du mal à envisager qu'il puisse ignorer certaines choses secrètes! Ou alors, c'est à désespérer de la fonction présidentielle américaine qui ne serait qu'un « cache-sexe » pour une puissance occulte au sein de l'administration US! Pour ma part, c'est ce que je crois de plus en plus!
Car on ne comprend pas très bien ses déclarations lors de cette fameuse conférence internationale sur le danger du « terrorisme » nucléaire!

"Nous savons que des organisations comme Al-Qaïda sont en train d'essayer d'obtenir une arme nucléaire, une arme de destruction massive qu'elles n'auront aucun scrupule à utiliser", a ajouté le président, qui a invité des dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement à ce sommet lundi et mardi, dans une capitale fédérale soumise à des mesures de sécurité drastiques.

Non mais je « cauchemarde »? Il nous referait pas le coup de Bush et de ses ADM introuvables en Irak?
Nous savons qu'Al Qaeda est une grosse daube montée par la CIA! Comment une organisation fantôme, montée par des services secrets, pourrait posséder une arme nucléaire? Il faut une logistique pointue! Il faut des moyens, des réseaux! Ils ne sont pas foutus de mettre la main sur Ben Laden, mais ils « savent » qu'Al Qaeda cherche l'arme nucléaire?
Encore une fois, on nous prend pour des imbéciles!
Et que cela vienne d'Obama est proprement SIDERANT!
Ah! On s'est bien fait couillonné sur ce coup-là!
Attention les gars! On nous prépare encore une belle guerre contre l'Iran cette fois-ci!
Alors vous voyez, en matière de politique étrangère; républicains, démocrates, c'est « bonnet blanc, et blanc bonnet » comme le disait un « coco » de ma connaissance!

La guerre des lâches!

Ah! Non! Ce ne sont pas les affreux « talibans »! mais il s'agit des « courageux » pilotes d'hélicoptères américains en Iraq!
A vomir littéralement!
J'avais déjà découvert le site wikileaks au sujet de la CIA qui « voulait » culpabiliser les Français pour leur manque d'ardeur à défendre l'invasion afghane.
Ce matin, j'entends une nouvelle ahurissante comme quoi une bavure ayant tuée deux journalistes en Irak, eut lieu en 2007. Et j'apprends,là aussi que « Wikileaks » diffuse la vidéo de cette bavure!
Je l'ai visionné!
Âmes sensibles, ne la regardez pas! C'est une horreur absolue! D'une lâcheté, d'une inhumanité, d'une violence terrifiante dans la « banalité » des propos échangés par les « pilotes-tueurs » et leur hiérarchie.
On voit des hommes se faire massacrer comme du vulgaire gibier. Déjà, cette scène est insupportable. Mais le PIRE vient quelques minutes plus tard. Un van, une petite fourgonnette arrive, s'arrête devant les corps criblés de balles. Deux individus, SANS ARMES, descendent, et commencent à emporter un premier corps. Et là, nos « sal...pards » de pilotes (Il n'y a pas d'autre terme à employer à leur égard) recommence à mitrailler impitoyablement ces hommes et la fourgonnette. Dans celle-ci, deux ENFANTS seront grièvement blessés.
Devant un massacre aussi lâche, aussi bête, aussi cynique, on a envie de hurler sa rage, son désespoir.
Que l'on ait pas l'indécence obscène de nous parler de « dégâts collatéraux »!
Car si ces CRETINS de militaires ont pu confondre des caméras avec des armes à feu, le deuxième tir est d'une lâcheté inexcusable!
Ah La belle guerre de « fumiers » que celle-ci! Commencée sur un mensonge ignoble non puni!
Encore aujourd'hui des dizaines de morts dans des attentats à la bombe! Même pas foutu de protéger la population, d'arrêter la violence meurtrière!
PAR CONTRE, on se gargarise « connement » d'élections bidons que l'on prend pour de la « démocratie », et l'on signe de beaux contrats financiers et industriels pour mieux ruiner et asservir un peuple qui ne vous avez rien demandé!
Comme pour l'Afghanistan! J'AI DE PLUS EN PLUS HONTE de nos sociétés occidentales POURRISSANTES!
Oui! La guerre des lâches! Les « kamikazes » perdent leur vie au moins eux! Nos pilotes d'hélicoptère ne jouent qu'à un jeu vidéo mortel en croyant être du « bon côté »!
Pauvres inconscients décérébrés par une société malade et MENTEUSE!

samedi 6 mars 2010

De l’Oural à l’Atlantique

Cher vieux général. Comme tu nous manques ! Ils sont loin les jours où mon père te vouait une haine féroce pour avoir abandonné l’Algérie, et menti outrageusement à un peuple de pieds-noirs qui attendait tout de toi. Oui, cette haine partagée « filialement » m’a fait oublier ton génie politique que je n’ai cessé, pendant des décennies, de redécouvrir à la lueur de toutes les imbécilités, trahisons, petitesses de tes minables successeurs, de droite, comme de gauche. « Minables successeurs » réunis dans le même œcuménisme de la médiocrité des visions politiques. Car dans un de tes traits de génie, tu nous parlais souvent de la grande Europe qui allait de l’Atlantique à l’Oural. Comme le jeune crétin que j’étais à l’époque, j’imaginais encore une « traitrise » de ta part, nous vendant à l’URSS communiste de l’époque. Quel imbécile j’étais ! Oui, je le reconnais humblement. Ce que j’avais oublié, comme « petit détail » insignifiant, et que toi, tu comprenais mieux que les autres, c’est que les régimes politiques passent, mais que les peuples demeurent ! Et ce sont les peuples que nous devons respecter et aimer, au-delà de la présences très provisoires de régimes politiques tyranniques ou paranoïaques de dirigeants vaniteux. Ceci étant valable sur toute la surface de la terre.
Pourquoi je vous fais ce long préambule ? C’est parce que je viens de voir un film merveilleux  : « Le concert ». Ne ricanez pas tout de suite, en pensant qu’une œuvre de fiction, qu’une comédie que l’on prétend « légère » ne puisse pas parler de choses très profondes de la politique.  Parce que ce film parle d’un peuple qui a énormément souffert et qui garde une joie et un bonheur de vivre colossal. Qui possède une truculence presque méditerranéenne ! Un peuple que soixante dix ans de communisme, et de souffrances indicibles  avaient éloigné de nous, et qui mérite largement d’être aimé et respecté. Et il m’a fait comprendre que nous avions plus de liens culturels, affectifs  et historiques avec lui que le monde anglo-saxon qui veut nous submerger de ses fausses valeurs mercantiles. Pendant les décennies de la guerre froide et de l’équilibre de la terreur, nous avions cru, à tort, que les USA protégeaient nos libertés et nos intérêts contre la dictature effroyable du communisme. Ce fut, en partie, vrai. Cela nous a donné cette illusion très longtemps, parce que nous n’avions pas d’autres solutions ! Le général de Gaulle, toujours lui, avait compris le piège infernal qui se refermait sur nous. C’est pourquoi il créa la force nucléaire française. Pas tant pour faire comprendre aux soviétiques que la France n’était pas pour eux, qu’aux Américains qui cherchaient à étendre leur hégémonie bien cachée sous les oripeaux fallacieux de la solidarité occidentale.
En même temps que  l’empire soviétique s’écroulait, les masques tombaient de l’autre côté de l’atlantique. Nous avions échappé à une hégémonie très « visible », mais nous n’avons strictement pas vu, l’autre qui se préparait en toute beauté, en silence, hypocritement !
La meilleure preuve de ma démonstration tient en quatre lettre : OTAN !
Car, on ne cessera jamais de le répéter ; cet organisme fut crée essentiellement pour contrebalancer la puissance soviétique en face d’une Europe à genoux après la seconde guerre mondiale. Cette menace disparaissant, l’OTAN aurait dû disparaître avec lui, en toute logique !
C’est oublier que l’OTAN est aussi un « outil » de domination politique des Américains sur leurs « alliées ». Vous pensez bien qu’ils n’allaient pas abandonner une si belle « machine » de domination !
Alors je vous le dis, je vous le proclame, nos intérêts, notre avenir politique, l’espérance pour nos enfants, pour une Europe en paix et prospère SE TROUVE A L’EST !
Même avec la Russie de Poutine et de Medvedev ! Quitte à vous scandaliser ! Car ce sont les peuples qui comptent, bien au-delà de leurs dirigeants ou des régimes politiques. 
C’est avec la Russie d’aujourd’hui que nous devons nous entendre et que nous devons tisser des liens de plus en plus forts.
Oui ! Quand j’ai vu ce film où s’agitaient, se débattaient tous ces musiciens russes, avec leurs gouilles, leurs magouilles « croquignolesques », leur admirable sensibilité, leur tendresse, leur colère brutale, leur « déprime slave », leur truculence et même leur naïvetés de pauvres devant les richesses d’un pays riche, je me suis dit que vraiment j’étais mille fois plus proche d’eux que des « flics des « experts Miami » ou que des hystériques de « desperates houswifes ».
Oui, mon général, moi aussi, je rêve désormais d’une Europe de l’Atlantique à l’Oural !

mardi 23 février 2010

CIA, un massacre oublié

Comme beaucoup de gens de ma génération, je n’ai été informé que de la guerre du Vietnam.
Conflit lointain où déjà mon, père avait mis ses pieds de soldats du temps de la guerre d’Indochine. Pas un seul jour où nous étions assaillis, submergés par des flots de nouvelles de guerre. Les journalistes et reporters de cette époque n’ayant pas encore été « empaquetés » se trimballaient partout ! Il y en a même qui étaient fait prisonniers par le Viêt-Cong, puis relâchés sans que l’armée américaine ne leur dise, ni ne leur reproche rien ! Une autre époque, une autre vie ! Toutes les cendres du conflit meurtriers étant refroidies, place aux historiens !
Et c’est là, un soir, sur Arte, que je découvre une horreur absolue que l’on nous avait gentiment dissimulée : LE MASSACRE DES PEUPLES LAOTIENS !
CIA, Opération Laos !
Une simple donnée vous résumera l’ampleur du drame ! Je ne l’invente pas, c’est dans le reportage !
Le Laos a reçu plus de bombes que toutes celles que les Américains ont lancées sur l’Allemagne et le Japon réunis lors de la seconde guerre mondiale ! Hallucinant !  Mais fait plus grave ! Des groupes ethniques, des sociétés culturelles entières ont été complètement massacrées, ont disparu de la planète pour toujours !  Et le pire ! Dans le secret et l’indifférence complète des médias de l’époque !
On parle de la Shoah. C’est très bien. Mais qui se souvient de ces milliers de morts laotiens, que l’on n’a même pas pu dénombrer, tellement on s’en foutait, et que cela n’intéressait personne ?
CIA, les Etats-Unis ont commis là, un véritable génocide au sens littéral strict du terme.
Génocide : (nom masculin) Destruction systématique d’un groupe ethnique.
C’est indéniable sur le plan historique, sur le plan des faits.
C’est donc un crime contre l’humanité qui s’est déroulé là-bas. Y a-t-il eu une dénonciation de la part de l’ONU, d’une organisation humanitaire quelconque ? Des poursuites contre des responsables ? Rien ! Seulement le silence des cimetières, de la jungle qui a tout englouti de nouveau.
Mais le plus obscène fut d’entendre ces anciens agents de la CIA, tous fiers de ce qu’ils avaient accompli, sans un remord, exhibant leurs médailles et leurs diplômes. Et le plus douloureux pour l’âme, c’est qu’ils devaient être sincères dans leur « patriotisme ».
Ah ! Quand j’ai eu refermé mon téléviseur, que d’écœurement, que de tristesse m’ont envahi pour avoir été, moi-même, complice objectif, admirateur inconscient de cette Amérique qui tuait dans l’ombre, pensant qu’elle défendait nos idéaux de liberté, de civilisation.
Mais il faut voir ce reportage terrifiant pour comprendre que ce pays n’a pas évolué d’un pouce, qu’il recommence les mêmes stupidités guerrières d’autrefois ! Car le plus sinistre, le plus désespérant, c’est que tous ces massacres, tous ces morts ont été totalement inutiles et que les Etats-Unis ont été chassé du Vietnam et du Laos !
Vous comprenez maintenant, que nos troupes, que l’OTAN, que les Américains sont sur la voie dramatique de se recevoir une magnifique « branlée » en Afghanistan, pour strictement les mêmes raisons !
« De la barbarie, à la décadence, sans être passé par le stade de la civilisation » ! Voilà ce qu’en pensait le grand Albert Einstein.  Pendant longtemps, je me suis scandalisé de cette phrase, qui m’apparaît de plus en plus juste, au fur et à mesure que les jours passent.
Et nous les Européens, les Français, qui sommes une vieille civilisation pleine de sagesse faite de plaies, de bosses, de drames, de guerres, de conflits, nous devrions être les directeurs de conscience de cette diplomatie belliqueuse américaine qui ressemble plus à un prurit, à de l’acné d’adolescent qu’à une politique sage et réfléchie.
Au lieu de cela, nous servons de supplétifs serviles à ces demi-fous guerriers !
Réveillons un peu notre conscience et notre fierté ! C’est parce que nous sommes devenus un peuple de vieillards pusillanimes qu’il nous est interdit de nous révolter ? Et que faisons nous pour nos enfants ? Quel avenir leur avons-nous préparé ? Celui d’esclaves d’un empire qui n’a que pour idéal, le fric, la puissance et la destruction ?



CIA - Opération Laos
(Allemagne, 2008, 52mn)
NDR
Réalisateur: Marc Eberle


mardi 16 février 2010

Le diable a sa banque : Goldman Sachs

Oh je sais ! Plus personne ne croit au « diable », et fait aggravant, je ne suis ni un banquier, ni un économiste !
Pourtant, le centième, le millième de ce que j’ai appris sur ces véritables crapules qui dirigent cette banque a largement suffit à attiser ma colère et ma rage contre ces « banqsters » comme on les nomme maintenant !
Et quand j’écris « crapules » je suis très en dessous de ce qu’ils sont vraiment ! C’est là que je me rends compte tristement, à quel point le langage humain est bien pauvre, parfois, pour exprimer la réalité des choses.
Ainsi, j’apprends que l’Etat grec a triché pendant des années avec le chiffre de ses comptes publics. Mais là, où cela devient encore plus scandaleux (et pourtant, ça l’est déjà pas mal) c’est qu’une banque américaine l’a AIDE dans ses « tricheries » !
Mais comme on n’a pas encore atteint le fond du gouffre de l’ignominie, on apprend, entre la poire et le fromage, que le secteur « spéculatif » de cette « merveilleuse » banque a « spéculé » sur l’effondrement d’un pays qu’il a aidé à s’enfoncer dans la crise financière.
Même les marxistes, dans leur haine viscérale du capitalisme boursier n’auraient même pas envisagé scénario plus sordide, ni plus cynique.
« Mais c’est pas tout ! Mais c’est pas tout ! » Comme le chantait joyeusement Bourvil !
Il paraît (mais c’est des « on-dit » calomnieux sûrement) que cette banque a été à la base du naufrage de sa rivale « Lehmann Brother » qui a provoqué la crise financière que l’on connaît !
« Mais c’est pas tout ! Mais c’est pas tout ! » Car on dit aussi (mais c’est encore de vilains ragots) que l’équipe Bush et ses sbires auraient bénéficié des « largesses » de ces « philanthropes » pour leur campagne politique.
Il va sans dire que tous les dirigeants de cette « belle banque » s’en sont mis pleins les fouilles, à s’en péter la panse sur le dos du contribuable américain, et du citoyen grec qui depuis toujours, à la réputation, sûrement galvaudée, de se faire avoir par derrière !
Alors examinons les dégâts colossaux occasionnés par des rapaces financiers, à côté desquels ceux de Madoff ne sont qu'occupations de boy-scout pré-pubère !
Les Grecs ont menti pour entrer dans l’Europe ! Ils ont compromis ainsi toute la santé économique de ce vaste « machin » déjà invivable et qui va vers une catastrophe certaine.
Aux Etats-Unis, ils ont été les pourvoyeurs financiers de dirigeants criminels et cyniques.
Ils sont responsables d’une crise économique grave dans leur propre pays.
ET PENDANT TOUT CE TEMPS LA : QUE FONT NOS RESPONSABLES POLITIQUES ?
Rien, bien sûr ! Car ce qu’ils n’osent avouer à tous ces pauvres « couillons » de citoyens qui « veautent » pour eux : C’EST QU’ILS N’ONT PLUS AUCUN POUVOIR !
Le vrai, l’unique, le secret, le non-dit, c’est celui du pognon !
Jusqu’à présent, le « décor en carton pâte » tenait encore à peu près debout ! Maintenant, il commence vraiment à partir en poussières !
Bon ! Vous ne croyez toujours pas au « diable » mais je vous assure que quelques uns de ses « serviteurs » ricanent pas mal, dans les instances dirigeantes de Goldman Sachs !
Sources :
Goldman Sachs a camouflé la dette de la Grèce. Puis parié sur sa faillite :

samedi 13 février 2010

L’école du journalisme servile

Vous allez voir comme les choses se combinent très bien parfois ! Je recherche des informations sur les délits d’initiés liés au 11 septembre 2001. Je tombe sur une interview de Jean-Jacques Bourdin de RMC qui interroge le professeur Marc Chesney, à propos de son enquête.
Celle-ci montre sans ambiguïté possible que des investisseurs « mystérieux » s’en sont foutus plein les fouilles en spéculant à la baisse sur les actions d’American Airline et United Airline.
Je vous renvoie à la vidéo de l’interview :
http://www.strimoo.com/video/17698860/RMC-Delits-d-inities-le-11-9-Bourdin-c-est-troublant-Dailymotion.html
Mais ce que j’allais découvrir par la suite vaut son pesant de caramel mou.
Je tombe sur le site « RUE 89 », site bien connu pour tenter (mais très vainement) de stopper le flot submergeant des « affreux contestataires » du 11 septembre 2001.
Je vous donne le lien par « sportivité » et pour vous montrer que loin de m’inquiéter, il sert encore plus la cause des « réfractaires » :
http://www.rue89.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/03/des-soupcons-de-delit-dinities-jamais-vraiment-leves
Je ne veux pas vous faire piaffer d’avantage de curiosité en relevant toutes les âneries de l’article !
Mais ce qui m’a stupéfait, qui m’a halluciné, révolté, suffoqué, indigné, c’est de voir dans le cadre de droite de cette page, un encart où l’on voyait une photo d’un groupe d’étudiants !
Je ne peux résister au « plaisir » de vous donner un extrait du texte :

Rue89 et les étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ) décortiquent un à un les arguments des partisans de la théorie du complot, tout en analysant leurs méthodes, leur façon de penser, les raisons de leur succès.

Cette enquête a été réalisée par les étudiants de deuxième année du CFJ (promotion 2009) encadrés par Guillaume Dasquié, Pascal Riché et Sylviane Stein.


Vous lisez bien ? le « CENTRE DE FORMATION DES JOURNALISTES » !
Et voilà ! Voilà comment on « forme » nos futurs « liseurs ou liseuses de prompteurs » dociles et serviles !
Et qui « encadre » ces futurs « moutons journalistiques » ? Guillaume Dasquié !
C’est à pleurer de désespoir !
Ah ! Le beau journalisme « indépendant » que nous allons avoir ! Que des cervelles révoltées, teigneuses, de futurs Woodward et Bernstein qui vont faire exploser le « système » dénoncer d’affreuses injustices, défendre « la veuve et l’orphelin » , hurler et sauver la vérité « vraie » !
Pauvre Albert Londres ! Repose en paix, toi qui écrivait :
« Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »
Aurait-il été admis dans le « Centre de formation des journalistes » ? Lui qui n’en a connu aucun ! Maintenant, on a besoin de les « former », ces petits plumitifs ! Histoire qu’ils n’aillent pas écrire ou dire trop de « bêtises » dérangeantes !

jeudi 4 février 2010

Norway, le naufrage d’une langue

La naissance d’un nouveau quotidien de la presse régionale est toujours une bonne nouvelle.
Nous sommes tous d’accord là-dessus. En général, ce journal a pour vocation de donner des informations intéressantes et pratiques sur la vie d’une région française bien ciblée. D’après ce que j’ai cru comprendre, il s’agit d’un quotidien du nord de la France. Il s’agit donc d’un journal français ! Alors expliquez-moi un peu ce titre outrageusement et scandaleusement intitulé « Norway » !
De qui se moque-t-on ? Nous savons, hélas, que la langue anglaise nous agresse quotidiennement, que nous sommes cernés, assiégés par ce « sabir » international et vulgaire, mais sommes-nous obligés de nous déculotter intellectuellement et culturellement de cette façon aussi ridicule ? « Norway » ? et pourquoi pas la « Gazetta di Dunkerque » ? L’italien est une aussi belle langue, et même plus, que l’anglais ! Et pourquoi pas aussi « El periodico de Calais » ?
Hein ! Ce ne serait pas plus stupide. L’espagnol n’est pas à mépriser non plus !
Personne, j’écrit bien personne n’a relevé, au minimum ce manque de goût, au pire, cette traîtrise inutile envers notre belle langue française.
Il serait peut-être temps, de ne plus la trahir ……quotidiennement.
Et voyez jusqu’où va la veulerie inconsciente de ces margoulins de la presse : « Norway ? » cela ne vous rappelle rien ? Si ! Si ! Faites un petit effort. Ce fut le dernier nom d’un chef d’œuvre français ; le paquebot « France » ! Lui aussi, abandonné et oublié ! Il a terminé, dépecé, tas de ferrailles pourries, sur une côte indienne.
Quel beau symbole ! Nos inconscients plumitifs ne pouvaient trouver mieux !
Je ne souhaite, tout de même pas, que leur entreprise se termine comme ce navire, par un dépeçage financier sur un rivage du CAC40.

mardi 19 janvier 2010

Tintin au pays des comptables !


Ce n’est pas sans une certaine émotion que je suis tombé, dans un endroit très privé, où l’on s’adonne à des expulsions salutaires et hygiéniques, sur un vieil album de tintin intitulé « Tintin aux pays des soviets »

Vous allez sûrement vous demander pourquoi je vous parle de ce petit reporter belge, célèbre dans le monde entier, asexué et en culotte de golf, dont les exploits journalistiques ont ravi l’enfance de millions d’individus à travers le monde. C’est qu’une immense colère m’est soudain montée à la tête quand j’ai su qu’un chef d’état indigne, élu par défaut, excité comme un pou sur la tête d’un épileptique en pleine crise, s’était permis de critiquer deux journalistes de France3 qui se sont fait kidnapper en Afghanistan, par des hommes en armes.

Cet histrion inconséquent allant même jusqu’à menacer les deux « imprudents » de leur donner la facture des frais engagés pour leur recherche !

Mon esprit a vacillé pendant une fraction de seconde devant l’énormité de cette stupidité.

C’est que je me suis mis à repenser à tous ces reporters courageux, à ces vrais héros de l’information, morts dans des conflits armés, pour que nous ayons quelques lueurs de vérité sur ce qui s’y passait. A ce journaliste de Paris-Match mort, touché par un obus de char, à Budapest en révolte en 1956, par exemple ! Combien de ces courageux « soldats de l’information » sont partis, la caméra, le « nikkon » le magnéto en bandoulière pour aller faire leur métier, et ne sont pas revenus, victimes de leur « imprudence » ? Alors personne au monde, pas même un chef d’état, n’a le droit de leur interdire d’aller où ils veulent pour nous donner de vraies informations, et non des communiqués d’état-major ! Ils sont majeurs, assez grands pour savoir ce qu’ils font de leur vie et pour connaître les risques qu’ils encourent. Ils n’ont jamais demandé aux militaires français de prendre des risques pour aller les sauver. C’est à l’Honneur de ceux-ci de le faire « gratuitement » parce que, là aussi, c’est leur métier, et parce que ce sont des compatriotes et que leur vie est sacrée. Parler d’argent, de coûts, de frais, dans ces moments-là est parfaitement ignoble et indigne ! Par contre, on comprend bien ce qui pourrait gêner ce politique si jamais ces reporters démontraient (ce que nous savons déjà !) que cette guerre est monstrueuse, illégale, illégitime, ne sert en AUCUN cas les intérêts de la France, que nous y sommes allés pour servir de supplétifs dociles à un « empire » étranger qui ne veut pas se désigner comme tel, et qu’il l’est pourtant dans les faits, que le peuple français n’a jamais été consulté pour cette virée couteuse, etc.. !

Non ! Maintenant, il faut des « journalistes-fonctionnaires » « empaquetés » comme le disent si joliment nos « potes » d’outre-Atlantique ! Des journalistes aux ordres du pouvoir qui soient très « prudents » et qui restent bien au chaud dans les casernements.

Je n’attends qu’une chose, que nos compatriotes retrouvent la liberté, bien sûr ! Au grand soulagement de leur famille ! Mais que notre pantin politique mette sa menace à exécution !

Qu’il intente une action en justice contre ces hommes ou qu’il veuille leur faire payer leur aventure ! Pour une fois, la presse entière contre ce pouvoir à l’obscénité impudente ! Ce qui nous changera un peu ! Vous ne trouvez pas ?

Quant à notre pauvre Tintin, j’imagine son papa Hergé, à notre époque, refaire tous ces albums où l’on verrait sur la dernière page, notre reporter décortiquer ses notes de frais, faire face aux huissiers de justice et terminer dans le box des accusés d’un tribunal, répondre de ses « imprudences » journalistiques !

samedi 2 janvier 2010

Les eaux noires de l’Amérique

Il faut déjà que j’exprime mon immense et douloureuse déception concernant Obama !

Oh ! Certes ! Je ne m’attendais pas des miracles et ne voulais le juger que sur ses actes.

Et bien ils arrivent….ses actes ! Déjà, son obstination à continuer la guerre en Afghanistan est une erreur tragique où il risque d’embourber son pays et tout le monde occidental dans un marais de sang où notre honneur, et ce qui a fait la réputation de nos valeurs humanitaires risquent d’être engloutis à jamais. Ensuite, son obstination à accompagner une propagande sécuritaire indigne, sur des évènements aériens ubuesques et probablement initiés par ses propres services secrets, le discrédite à mes yeux totalement ! Et j’en suis fort triste eu égard aux espoirs qu’il nous donnait lors de son élection.

Mais le pompon, le summum de l’horreur judiciaire, le déni de justice, la gifle donnée aux droits de l’homme, est venue, non de lui, il faut le reconnaître, mais de la cour suprême qui a stoppé les poursuites contre 5 salopards de MERCENAIRES, employés par « Blackwater »

Ces charmants personnages ayant fait un « carton » sur une foule de civils et en ont tué 17 !

Remarquez, au passage, l’ignoble fumisterie d’un pays étant sensé être le plus puissant du monde, qui vient avec sa soldatesque ferrailleuse envahir un petit pays, mais qui a quand même besoin de RUFFIANTS, de Traine-lattes civils, de barbouzes cyniques, de mercenaires comme en avaient nos rois et nos princes d’autrefois, pour faire une sale besogne dont ils n’arrivent pas à bout !

Car, vous l’avez peut-être oublié, mais l’Irak subi CONTINUELLEMENT des attaques terroristes tous les jours. C'est-à-dire que ces parasites envahisseurs ne sont même pas foutus d’assurer la sécurité la plus élémentaire à la population, ce qui est leur DEVOIR le plus sacré en tant que PUISSANCE OCCUPANTE ! Mais bien sûr, seuls les « terroristes » auront tort !

Alors pour vous rafraîchir un peu la mémoire, je suis tombé sur une vidéo passionnante chez Ardisson un 8 mars 2003, quelques jours avant le déclanchement de cette guerre imbécile et illégale ! Et vous allez entendre le témoignage, d’un Américain, d’un ancien marines, combattant de la première guerre du Golfe.

Il est toujours très enrichissant et instructif de revoir ou de réentendre certaines choses !

http://www.dailymotion.com/video/xbpnrr_scott-ritter-ancien-inspecteur-onu_news

PS. Je voudrais bien retrouver, dans mes anciens forums, tous ces crétins qui nous insultaient parce que nous ne soutenions pas Bush et sa clique ! Je ne voudrais pas être à leur place aujourd’hui ! Surtout, s’ils ont encore un atome de conscience !