jeudi 11 août 2016

LE DIABLE S’HABILLE EN….CLINTON !



Incroyable ! Les bras m’en tombent de désespoir et de colère quand j’ai le malheur, même du bout des yeux, de regarder la campagne des élections américaines. En principe, nous Français, cela ne devrait pas nous concernés. Mais si ! Mais si ! Puisque nous sommes devenus une « province » soumise à l’empire, avec notre petit proconsul Hollande à sa tête.
Alors que voit-on ? Tous nos médias, comme un seul « homme » se mettre au service exclusif  d’un seul candidat. Je devrais écrire ; « une seule » candidate ! C’est tellement flagrant que si vous ne le voyez pas c’est que vous avez le QI  d’un oursin. Lamentable ! Remarquez bien qu’il y a très longtemps que nous ne nous faisons plus d’illusion sur la qualité de la déontologie de nos « liseurs de prompteurs » abusivement qualifiés de « journalistes ».
« Trump la mort » n’est plus qu’une « pourriture » à jeter aux chiens. Ce n’est pas dit explicitement, mais vous pouvez le décoder très facilement en écoutant « La voix de son maître » c'est-à-dire BFM-TV, I-Tele, et toute la clique… !
Par contre « Cruella Clinton » bénéficie du « service avant achat » le plus chaleureux et le plus bienveillant qui soit. Qu’importe les casseroles aux fesses de cette charmante « da-dame » ! Tiens ? Cela me rappelle un petit « rase bitume » ayant sévi chez nous comme président. Vous voyez de qui je « cause » ?  Comme lui, même « baraka » judiciaire ! Ses e-mails calamiteux et illégaux, ses mensonges, ses parjures sous serment etc…rien n’y fait ! Une « blanche » colombe, on vous dit !
Et comme ce n’est pas suffisant, un fourbe, un traître bien actif, (Bernie Sanders) a cocufié une bonne partie des électeurs démocrates pour le plus grand bénéfice de notre impétrante sorcière !
Si avec tout ça, vous ne comprenez pas que la démocratie à l’américaine est une immense FARCE dirigée en sous-main par une tentaculaire mafia politico-financière, c’est que vous êtes resté au temps béni du petit chaperon rouge, du manège enchanté et de Goldorak !
Je vous l’avais écrit ; si « Trump la mort » arrive vivant à la Maison-Blanche ce sera un exploit plus fort que d’envoyer trois hommes sur la lune. Mais je voudrais tellement me … « Trumper » !

lundi 13 juin 2016

LA PRESSE AUX ORDRES DES ACTIONNAIRES.


Ce qui s'est passé à l'OBS, avec le licenciement d'une journaliste "Aude Lancelin" est un cas d'école sublime!
Un morceau d’anthologie dans la mainmise de la presse par l'oligarchie financière. Un pur "chef-d’œuvre" de remise au pas d'une presse qui se croit libre. La preuve formelle de ce que Balzac dénonçait déjà au milieu du 19° siècle: la presse, une industrie au service du pouvoir, de tous les pouvoirs. Pour les derniers "incrédules" lisez cesd articles impitoyables. 

mardi 12 avril 2016

MILLE MILLIARDS DE DOLLARS : GÉNIAL ET PROPHÉTIQUE



Un grand merci posthume à Henri Verneuil pour ce film d’une pédagogie redoutable ! Certains vont me « baver dessus » en parlant de « fiction cinématographique » ! Rien de plus faux ! Tout ce qui est dit et rapporté dans ce film est l’exacte vérité. Pire ! Nous avons pu constater que le phénomène s’est considérablement aggravé depuis la sortie du film en 1982.
On peut constater aussi, avec tristesse, que peu de journalistes, aujourd’hui, peu de cinéastes osent dénoncer, comme le courageux Verneuil, cette pieuvre d’affairistes mondialistes qui est en train d’étouffer littéralement l’Europe, et le monde occidental dans son ensemble.
Mais ce qui n’est pas dévoilé dans cet extrait du film, c’est l’autre aspect nauséabond de cette multinationale nommée « GTI » pour le scénario, pour la fiction, mais qui cache le nom de sociétés bien réelles qui ont fait des affaires avec le régime nazi et qui n’ont JAMAIS été inquiétées, après guerre, et ont donc continué à prospérer « joyeusement ».
Ce film est à voir et à revoir !



mercredi 6 avril 2016

LES « TAILLEURS » de PANAMA

Pour les moins cinéphiles d’entre vous, mon titre fait référence au film de John Boorman de 2001, « le tailleur de Panama ». On y voit un tailleur de costumes pour la haute société panaméenne, se faire « trimbaler » et « abuser » par un espion anglais fainéant, sadique, jouisseur, menteur, mythomane, maître chanteur et cupide, joué par un Pierce Bosnan en décalage complet avec son rôle de James Bond. C’est drôle, mais cette histoire de « Panama papers » m’y fait furieusement penser ! Allez savoir pourquoi ? Peut-être parce que j’y sens la même arnaque de services secrets étrangers contre ce pays, si riche en coups politiques foireux, et souvent martyrisé par un voisin puissant et totalement….sans gêne ! Vous remarquerez, bien entendu, que la terre entière est copieusement « arrosée » par ce pseudo scandale sauf ? Bien ouais ! Sauf les Etats-Unis ! Ah j’oubliais aussi, que le film est tiré du roman de John Le Carré, le grand spécialiste du roman d’espionnage.

lundi 7 mars 2016

LA DÉCORATION DE LA HONTE

Non, ce n'était pas une fausse information! Elle est tristement vraie! Hollande, notre faux monarque illégitime, a osé cette dernière infamie: décorer le représentant d'un état moyenâgeux, totalement rétrograde, pratiquant la mise à mort la plus barbare qui soit, la décapitation au sabre. Un régime qui maintient les femmes en esclavage, alors que nous allons honorer, très hypocritement, celles-ci le 8 mars? Mais de quelle planète Monsieur Hollande a-t-il débarqué sans nous prévenir? Car il faut être déconnecté de toute humanité pour assumer de telles contradictions! En point d'orgue, si j'ose dire, voici ce que je trouve sur le site Voltaire sous la plume de Gabriel Robin: " Les nations européennes sont soumises. Dans un célèbre discours prononcé à la Chambre des communes en 1938, Winston Churchill dit : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. » Par leurs politiques étrangères déshonorantes, couplées à une irresponsabilité totale en matière de politique migratoire, les pays d’Europe, au premier rang desquels se trouvent la France et l’Allemagne, nous livrent à la guerre. Distinguer avec une telle déférence la dynastie des Al Saoud, revient à distinguer une idéologie qui nous menace très directement, ainsi qu’un système politique planétaire aux pratiques quasi mafieuses. L’argent corrompt l’homme. François Hollande n’est qu’un homme" C'est donc cela que récompense cette décoration devenue obscène par la volonté d'un prince faussement républicain ? Alors tous les récipiendaires passés, présents et avenir en sont définitivement salis et humiliés. Article du site Voltaire

samedi 20 février 2016

LA NOUVELLE CRAPELERIE DE LA NSA

Apple ne veut pas fournir à la NSA les moyens de pénétrer les smart phone.  Quel scandale ! Quelle outrecuidance ! Mais le pire c’est qu’Apple serait « coupable » d’aider les  terroristes islamistes !
Pauvre NSA qui n’a pas d’autres moyens d’investigation avec les milliards de dollars qu’elle touche par an !
Mais le plus immonde c’est quand son directeur balance à la presse que si elle avait pu lire dans les smart phones des terroristes du Bataclan, à Paris, elle aurait pu empêcher ce massacre.
Autrement dit, c’est la NSA seule, qui est en charge de notre protection car nos policiers et nos services de renseignement sont trop CONS pour le faire ? Déjà, merci pour eux !
Par contre, quand Fabius a refusé les informations des services secrets syriens sur les terroristes,  là, il n’était pas question, ni de « smart phone », ni de NSA !
Tout ce cinéma glauque parce que cette pieuvre dangereuse veut étendre un peu plus son pouvoir monstrueux, en brisant un peu plus nos libertés fondamentales.
On ne le répètera jamais assez,  la sécurité n’a AUCUNE légitimité à piétiner les droits fondamentaux des citoyens libres !
Les seuls qui ne le comprennent pas sont les tyrans et les imbéciles qui les servent.

http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021707433084-chiffrement-apple-et-google-contre-la-nsa-le-fbi-et-donald-trump-1201291.php

lundi 8 février 2016

L'ARGENT DOIT ÊTRE UN BIEN PUBLIC.




Voilà ce que proclame le regretté Bernard Maris. De tous temps l'argent appartenait au "Prince", au "Roi", plus tard à la République. C'est à dire, à l'Etat, ou à celui qui le dirigeait. C'est un bien commun indispensable à la vie publique, exactement comme le sang est indispensable à la vie de notre corps. Il est donc scandaleux qu'il appartienne, aujourd'hui, exclusivement à des banques privées. C'est une usurpation monstrueuse qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Le pouvoir politique a commis là, sa plus grande lâcheté. Cette lâcheté nous la payons tous, sans exception. Lâcheté qui a gangrené toute la finance mondiale. Pourtant, il y a plus de 25 siècles déjà, un grand philosophe grec nous avait averti en ces termes:
"L’argent étant une chose naturellement stérile, le fait de le faire croitre à partir de lui-même est une absurdité et une perversion de son rôle initial, qui est de servir à l’échange et non à l’augmentation… Nous devons haïr les hommes se faisant appeler banquiers, car ils s’enrichissent sans rien faire. »
Aristote, La Politique
La SEULE révolution nécessaire et utile c'est de mettre les banquiers véreux et cupides (pléonasme) en prison et que l'état reprenne immédiatement son pouvoir sur la finance. C'est tout!

Le message de Bernard Maris

LE MACCARTHYSME A LA FRANÇAISE EST EN ROUTE!

 Greg, un jeune humoriste dont je suis souvent les vidéos pleines d'esprit et d'humour, commence à se faire "mordre aux mollets" par une meute de molosses au service de la propagande officielle, en lutte contre les "mauvais penseurs"! 
Par de nombreux faits convergents, on voit que le pouvoir fourbit ses "étouffoirs" médiatiques. Il ne lui suffit pas d'avoir les médias à sa botte, il sent confusément que ceux-ci ne sont plus crédibles au près de la population. Alors il ouvre un site soi-disant "anti-conspi". Il accuse d'un manière calomnieuse, menace de poursuites pour intimider, et même soudoie des profs pour que les élèves n'écoutent plus les "sirènes maléfiques" du ouèbe! Personne n'est dupe! Une forme perverse de fascisme est en route. Si nous ne réagissons pas immédiatement, c'est la liberté d'expression, la liberté de conscience que ces gredins veulent assassiner. Leur politique est une catastrophe, alors ils tentent vicieusement de nous faire taire pour que l'on ne proteste plus. Là, ils se foutent le doigt dans l'oeil!
Nous ne sommes pas près de nous taire!


Le message de Greg Tatibian

lundi 16 novembre 2015

LA DICTATURE, C’EST MAINTENANT

Un piège sordide, pervers, immonde est en train de se refermer sur le peuple français.
Non seulement,  des dirigeants indignes nous ont conduit vers l’insécurité et la terreur, mais pour cacher leur criminelle incompétence, ils s’apprêtent à violer toutes nos libertés fondamentales, tout ceci, au nom d’une sécurité qu’ils ont été incapables d’assurer.
Selon une formule célèbre ; « les incendiaires veulent jouer les pompiers ! » .
Dans une vraie démocratie, dans une vieille nation civilisée, quand des dirigeants ont failli, on les vire ! On ne permet pas que leur incompétence fasse plus de dégâts !
C’est pourquoi, ce que veut faire ce président dont je refuse à salir mon écran de son nom, est indigne. Si la mesure semble judicieuse qui consiste à établir l’état d’urgence sur tout le territoire, il y a cependant une petite  « faille » ! Ce n’est pas à lui d’en assumer la charge. Car s’il lui restait un atome de dignité ou d’honneur, il y a longtemps qu’il aurait dû présenter sa démission.
Non seulement il en est indigne, mais comble de l’insolence, il veut prolonger cette période.
Prenons garde de ce qui est en train de s’amorcer. Une petite musique sournoise commence à se « distiller » dans les médias, selon laquelle il faudrait s’attendre à ce que cette situation se poursuivre très longtemps. Sans vous faire un dessin, vous comprenez ce qui se dessine ? La mise en place d’une’ dictature très ordinaire sous prétexte de …sécurité ! Vous avez sûrement déjà lu cette pensée d’un des tous premiers présidents des Etats-Unis, Benjamin Franklin :
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux ». Ceci est encore plus vrai aujourd’hui!
Jamais le peuple français ne doit accepter de perdre sa liberté parce que des félons, des incapables nous ont conduit à cette situation tragique. Nous voulons honorer nos martyrs de Paris ? Alors ne permettons à ceux qui sont responsables de leur sacrifice de nous mettre EN CAGE ! Ce sont eux, les vrais responsables ! Eux qui pactisent pour d’odieuses et de sordides questions financières avec les suppôts du terrorisme, c'est-à-dire les monarchies du golfe. Nous le savons tous ! Nous taire, ou accepter cette « mise en cage » c’est nous rendre complices de ces vrais assassins.
Au nom de tous nos morts de 14-18, au nom de tous nos résistants de 39-45, au nom de De Gaulle, Jean Moulin, de tous nos martyrs qui se sont sacrifiés pour que « VIVE UNE FRANCE LIBRE » n’acceptons pas la forfaiture liberticide qui se prépare dans notre dos.
Vive la France ! Vive la République ! Et vive le Peuple Français libéré de ces parasites criminels.


lundi 2 novembre 2015

Les nouveaux collègues frileux de Galilée


 ou le retour en grâce de Lyssenko.

Nous savons, depuis toujours, que les pouvoirs en place, qu’ils soient laïcs ou religieux, ont constamment, et opiniâtrement cherché à instrumentaliser la Science à leur profit.
Car bien souvent celle-ci produit des vérités que ces mêmes pouvoirs ne veulent surtout pas entendre, quand elles contredisent leur volonté de domination!
Nous connaissons tous, la célébrissime histoire de Galilée, condamné pour avoir osé écrire que la terre tournait autour du soleil. Condamné par le pouvoir religieux, mais aussi par ses confrères scientifiques, ce que l’on oublie trop souvent ! Ceux-ci refusèrent de regarder dans la lunette astronomique qu’il venait de fabriquer, parce qu’ils avaient peur d’y voir le DIABLE !
Certains vont croire, à tort, qu’en ce vingt et unième siècle naissant, ces pratiques moyenâgeuses n’ont plus cours ? Erreur tragique ! Les collègues frileux de Galilée sont toujours là ! Et ils sévissent de plus en plus !
Ils accompagnent aussi les tyrannies, comme les courtisans accompagnaient le Rois Soleil dans ses déplacements. Vous croyez que j’exagère ? Mais pas du tout !
Combien de jeunes connaissent « l’affaire Lyssenko » ? Hein ? Combien ? Je ne vais pas me fatiguer à en faire l’historique, car je veux faire court. Je vous renvoie sur la fiche de Wikipédia. Ils y apprendront comment la Science se prostitue honteusement au service de l’idéologie. Et cette « prostitution » sévit pour toute autre forme que pour l’idéologie communiste. On la retrouve partout quand une idéologie pointe son groin nauséabond!
Quand on parle de « prostitution » il y a un acteur indispensable qui apparaît tout de suite ; c’est le proxénète, « le proxo », le « julo », le « prospère ».  Mais alors ? Qui joue ce rôle ingrat pour la Science ? Vous ne l’avez pas deviné ? Mais si ! Ce sont les revues scientifiques dites de « vulgarisation ». Pas les très grandes, les sérieuses, pour le gratin scientifique, non ! Celle pour le « bas peuple » ! D'ailleurs, dans le terme « vulgarisation », il y a le mot  « vulgaire » dérivé du « vulgum pecus » expression latine qui signifie « peuple, foule ignorante ».
Dans ces belles revues pour le « bas peuple », s’active toute une armée de journalistes, spécialistes qui vous parlent sciences, techniques, découvertes, etc.…. Jusque là, tout va bien. Vous avalez tous ces articles intéressants, avec gourmandise, avec intérêt. Ces revues semblent tellement sérieuses qu’il ne vous viendrait absolument pas à l’esprit d’en contester l’honnêteté.
Et puis survient la grosse faille ! Le boulet ravageur ! Un attentat sordide, à l’échelle planétaire ! Le 11 septembre 2001. Et là, quelques mois après, vous lisez un article où des journalistes prétendent calmer une « vilaine » rumeur, comme quoi cet attentat ne serait pas déroulé tout à fait comme les « autres » journalistes l’auraient rapporté. Vous pensez bien qu’entre collègues, scientifiques ou pas, on va se soutenir ! Ah ! Ils se sont soutenus ! Mais c’est la Science qui en a payé le prix. Le tombereau d’âneries scientifiques que l’on a pu lire sur cet article, est absolument hallucinant ! Mais l’honneur et la probité de toute une profession, ainsi que celle d’une grande  puissance « amie »  ont été sauvés ! Ouf !
Vous voyez ? Quand on vous parle de prostitution ! Ce n’est pas fini. La revue concurrente n’est pas en reste. Vous pensez bien !
C’est ainsi, qu'aujourd’hui, la Science dite « officielle » est en émoi absolu à cause d’un phénomène supposé de « réchauffement climatique » à l’échelle planétaire. Pourtant ! Un petit « Galilée » un peu « Tartarin de Tarascon, » sur les bords, a eu l’imprudence catastrophique de mettre les pieds dans le plat en ne voulant pas aller à la messe officielle.
La réaction ne s’est pas faite attendre : les grands inquisiteurs de ces « revues-proxénètes » lui sont tombés sur le râble, à grands coups d’articles vengeurs, comme autant de bûchers sacrificiels.
Eternel recommencement ! La Science a ceci de commun avec toute doctrine religieuse ou philosophique, c’est qu’il ne faut jamais s’éloigner du catéchisme officiel ! Sinon, c’est le bûcher ou l’ostracisme social qui vous attend.

PS Toute ressemblance avec des faits ou des personnes vivantes, sont parfaitement assumés ! La preuve !